Skip to content

Association Française de Shuai-Jiao | French Shuai-Jiao Association

Narrow screen resolution Wide screen resolution Increase font size Decrease font size Default font size
Accueil arrow Shuai Jiao et Shou Bo arrow Shuai Jiao - Règlements
Réglements Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Règlement Officiel de ShuaiJiao

Article 1 : Compétition individuelle et par équipe

Chaque résultat après exhibition ou combat sert pour établir tant le classement individuel que le classement par équipe.

En ce qui concerne le classement par équipe :
• Le couple de démonstration ou le combattant arrivé 1er de sa catégorie rapporte 7 points à son équipe.
• Le 2e rapporte 5 points à son équipe.
• Le 3e rapporte 4 points à son équipe.
• Les suivants, respectivement : 3, 2, 1 selon leur classement.

Classement par pays :
On sépare les équipes féminines des équipes masculines.
S'il y a des équipes A et B (voire C), on prend en compte l'équipe qui totalise le plus de points.

Article 2 : Type de compétition

1. Nombre de combattants égal ou inférieur à 4 dans la catégorie :
La perte d'un combat n'élimine pas le combattant. Chaque combattant rencontre à tour de rôle les autres combattants. Le résultat est détermine par le nombre de victoire de chaque combattant.

2. Nombre de combattants supérieur à 4 ou inférieur à 8 dans la catégorie :
Lorsqu'un combattant a perdu 2 combats, il est éliminé de la compétition.

3. Nombre de combattants supérieur à 8 dans la catégorie :
Dans cette catégorie, la perte d'un combat entraîne l'élimination directe.

Article 3 : Catégorie de poids
Homme :                                                                   Femmes
Moins de 55kg                                                          Moins de 50kg
Moins de 60kg                                                          Moins de 55kg
Moins de 66kg                                                          Moins de 60kg
Moins de 73kg                                                          Moins de 66kg
Moins de 81kg                                                          Moins de 73kg
Moins de 90kg                                                          Moins de 81kg
Moins de 105kg                                                        Moins de 90kg
Plus de 105kg                                                           Plus de 90kg

Pour les démonstrations :
Il n'y a pas de distinction de sexe ou de poids.
S'il n'y a qu'un seul combattant dans une catégorie, il passe dans la catégorie au-dessus, mais il ne peut pas passer dans la catégorie en-dessous. Dans ce cas il n'y aura pas de combat.

Article 4 : Pesée

1. La pesée débute la veille avant le début de la compétition et dure une heure au maximum. Elle est obligatoire pour chaque compétiteur.

2. La pesée est effectuée sous le contrôle :
• D'un arbitre
• D'un médecin
• D'un secrétaire

3. Chaque combattant doit, avant la pesée, présenter un certificat médical attestant son aptitude à la compétition de ShuaiJiao. En outre le médecin se doit d'examiner chaque participant.

4. La pesée débute par les catégorie de poids les plus bas et suit l'ordre croissant des catégorie.

Article 5 : Planification des combats et des démonstrations

Après la pesée, un tirage au sort est effectué dans la soirée, pour chaque catégorie, ainsi que pour la compétition de démonstration, sous le contrôle :
• D'un arbitre
• Du responsable de l'appariement
• D'un secrétaire
• D'un entraîneur de chaque équipe

Article 6 : Tenue des compétiteurs

La tenue des compétiteurs se compose de :
• Un dalian (veste) noué d'une ceinture de couleur blanche.
Le dalian est confectionné dans 6 épaisseurs de coton souple, avec des coutures solides. Il est de couleur blanche avec bordures de 3 centimètres de large, rouges ou bleues, de façon à parfaitement distinguer les combattants.
Il comporte des revers latéraux joints mais qui ne se chevauchent pas.
Les manches sont courtes, et se terminent au milieu du biceps. Leur largeur doit permettre de glisser le poing, mais sans plus, entre le tissu et le bras.
La longueur du dalian atteint le coccyx.
• Un pantalon entièrement blanc.
• Obligatoire :
  • Une paire de chaussures souples, et lisses (aux lacets protégés)
Avant chaque combat, les combattants doivent se présenter avec une tenue propre et correcte, la ceinture blanche correctement nouée.
Pour nouer la ceinture, il faut appliquer le milieu de celle-ci contre le ventre, faire passer  les deux extrémités derrière (dans le dos), puis les faire revenir, par les côtés opposés, devant le ventre où l'on nous les deux extrémités à l'aide d'un nœud plat. La ceinture ne doit pas être nouée trop large ou trop serrée, on doit pouvoir glisser facilement les doigts entre la ceinture et la taille.

Article 7 : Le salut

Au commencement et à la fin de chaque combat, les combattants doivent se saluer selon le salut du ShuaiJiao (Bao Quan Li), puis saluer l'arbitre de tapis qui les salue également.

Article 8 : Durée des combats et des démonstrations

Combats :
• Hommes : 2 rounds de 3 minutes pour les professionnels, 2 minutes pour les amateurs, entrecoupés de 1 minute de repos.
• Femmes : 2 rounds de 2 minutes 30 pour les professionnelles, 2 minutes pour le amatrices, entrecoupés de 1 minute de repos.
Entre deux combats, les combattants bénéficient d'au moins 15 minutes de repos.

Démonstration : Elles durent entre 1 minute et 1 minute 30.

Article 9 : Attributions des points

1. 3 points : Projection du partenaire, corps au sol, en restant en équilibre avec une technique propre et rapide.

2. 2 points :
• Projection du partenaire, corps au sol, en restant en équilibre avec une technique pas propre et pas rapide.
• Chute avec atterrissage sur 2 membres (mains, genoux) ou fesses, sans le corps.
• Lorsque l'adversaire fait l'objet d'un avertissement pour faute grave.

3. 1 points :
• Si l'adversaire touche le sol seulement avec un membre (main, coude, genou).
Sauf pour la technique "Xiao De", et en cas d'action de projection réussie. Cependant, si "Xiao De", n'est pas réussi, l'attaquant devra se relever rapidement sous peine de perdre 1 point.
• Si le combattant tombe complètement au sol avec son adversaire, mais que celui-ce touche le sol le premier avec le corps ou l'un de ses quatre membres.
• Lorsque l'adversaire sort, volontairement ou involontairement, des limites de l'aire de combat, la frontière de l'aire étant comptée comme extérieure à l'aire.
• Lorsque l'adversaire fait l'objet d'un avertissement léger pour faute légère.

4. 0 point :
Lorsque les deux combattants tombent simultanément, sans qu'il soit possible de distinguer lequel est tombé le premier ou lequel est tombé sur l'autre.

Article 10 : Validité des techniques

• Celui qui fait la technique à l'intérieur de l'aire de combat tandis que son adversaire tombe hors des limites, marque les points.
• Celui qui effectue une technique à l'extérieur de l'aire de combat ne marque pas de points.
• Lorsque la technique est effectuée en même temps que le retentissement du gong de l'arbitre, la technique est validée.
• Lorsque la technique est effectuée après le retentissement du gong de l'arbitre, la technique n'est pas validée.
• Lorsque la technique est faite à l'intérieur de l'aire de combat et que l'adversaire tombe à l'extérieur de cette aire, si celui qui a fait la technique sort de l'aire après la chute de l'adversaire, la technique est validée.
• Lorsque la technique est faite à l'intérieur de l'aire de combat et que les deux combattants se retrouvent en fin de technique à l'extérieur en même temps, la technique n'est pas validée.

 

Article 11 : Fautes sanctionnées par un avertissement

• Interdiction de porter une clé douloureuse.
• Interdiction de frapper avec les membres supérieurs, avec la tête, avec le genou.
• Interdiction de porter un coup de pied. Toutefois il est autorisé de balayer ou de chasser avec le pied juste en dessous du niveau de la cheville.
• Interdiction de toucher avec la main le visage de l'adversaire entre les sourcils et la bouche.
• Interdiction de saisir à une ou deux mains la gorge de l'adversaire, de presser fortement le cou, de l'étrangler avec les bras, de ceinturer le cou avec les bras.
• Interdiction de tirer les cheveux.
• Interdiction d'accompagner la chute de l'adversaire dans le but de tomber sur lui.
• Interdiction de s'accrocher à l'adversaire quand la chute est inévitable.
• Interdiction de commencer le combat avant le signal de l'arbitre.
• Interdiction de continuer le combat après le signal de l'arbitre.
• Interdiction de saisir le pantalon de l'adversaire.
• Interdiction de marcher intentionnellement sur le pied de l'adversaire.
• Interdiction de s'arrêter pendant le combat sans avis de l'arbitre.
• Interdiction de porter des bijoux.
• Interdiction aux entraîneurs et aux membres des équipes d'intervenir ou de crier pendant un combat avec l'intention, manifeste ou non, de gêner l'arbitrage ou d'influer sur le déroulement du combat.
• Lorsqu'un combattant exécute une technique en faisant une faute, la technique n'est pas validée et il est sanctionné par un avertissement.
• Lorsqu'un combattant exécute une technique et que son adversaire commet une faute, la technique est validée et l'adversaire sanctionné par un avertissement.

Article 12 : Types d'avertissement

Avertissement verbal :  pas de pénalité. Il est annoncé oralement par l'arbitre.

Avertissement léger : Il est annoncé ainsi par l'arbitre : celui-ci lève sa paume ouverte et tournée vers lui, coude plié. Il donne 1 point à l'adversaire.

Avertissement grave : Il est annoncé ainsi par l'arbitre : l'arbitre lève son poing fermé, coude plié.
Selon le degré de gravité :
1. Il donne 2 points à l'adversaire avec poursuite du combat.
2. Une faute très grave entraîne la disqualification définitive du tournoi.

Article 13 : Attitude de passivité

1. Lorsqu'un combattant saisit son adversaire et ne lui porte que des techniques factices, sans intention réelle de le déséquilibrer, mais avec celle manifeste de tromper les juges et les arbitres, il est sanctionné par un avertissement dont l'importance est respectivement "verbal", "léger", "grave". Et il perd le round.

2. Lorsqu'un combattant saisit l'adversaire à deux mains et reste immobile, en position de blocage, plus de 5 secondes, l'arbitre doit les séparer et recommence le combat. Lorsque 3 fois, l'arbitre doit juger et donner un avertissement à celui qui bloque.

Article 14 : Décompte des points

Sur un round :
• L'un des combattants marque une fois 3 points : il gagne le round.
• L'un des combattants marque deux fois 2 points : il gagne le round.
• L'un des combattants obtient 6 points d'écart : il gagne le round.
• Lorsque le round va jusqu'à son terme, le vainqueur est celui qui a totalisé le plus de points.
• 3 sorties fait gagner le round.

Sur le combat :
• L'un des combattants gagne les deux rounds : il gagne le combat.
• L'un des combattants gagne un round et il y a égalité sur l'autre round : celui qui a gagné un round gagne le combat.

Sur prolongation :
La prolongation est d'un round après 1 minute de repos dans les cas suivants :
• Chaque combattant a gagné et perdu un round.
• Il y a égalité sur les deux rounds.

Est déclaré vainqueur :
• Celui qui marque en premier, quelque soit le nombre de points attribué à sa technique.
• En cas d'égalité, celui qui totalise le plus grand nombre de techniques de valeur élevée sur les deux premiers rounds (3 points, 2 points).
• Celui qui lors des 2 rounds précédent a marqué le plus rapidement une technique à 3 points.

Article 15 : Les arbitres et les juges

Sont affectés à chaque aire de combat :
• Un chef arbitre de l'aire de combat
• Un arbitre de tapis
• Un juge de chaise et deux observateurs
• Un chronométreur
• Un responsable du tableau d'affichage
• Un secrétaire

Chef arbitre :
Il est responsable de l'aire de combat et du combat.
S'il observe un anomalie, il s'arrête le combat et se concerte avec l'arbitre de tapis et l'arbitre de chaise. S'il y a désaccord entre l'arbitre de tapis et l'arbitre de chaise, c'est le chef arbitre qui décide.

L'arbitre de tapis :
Il gère le combat sur le tapis : début, arrêts, points… A la fin du combat, il déclare le vainqueur.
 
L'arbitre de chaise :
Il apprécie les techniques indépendamment de l'appréciation de l'arbitre de tapis et note ensuite la décision du juge arbitre.  Il signale toute anomalie à l'arbitre de tapis.

Les observateurs :
Ils jugent l'activité des combattants, aident l'arbitre à apprécier les sorties et signalent les fautes.

Article 16 : L'aire de combat
L'aire de combat est un carré de 8 mètres de côté, dont un périmètre interne rouge de 1 mètre de largeur, destiné à prévenir des limites de la surface de combat, soit une surface utile de combat de 64 m2. L'aire de combat est entourée d'une bordure de sécurité de 2 mètres de largeur, soit un carré total de 12 mètres de côté.

Ce règlement a été rectifier le 19 juin 2004.

 

Vocabulaire de l'arbitre

Français                                                           Chinois
Saluer                                                              Li
Prêt                                                                Yü Pei
Commencer                                                      Chi 
Continuer                                                         Chi
Continuer (s'il n'y a pas eu d'arrêt)                    Chi Sü
Arrêter                                                            Ting